Now Reading:
GOMA : MANQUE D’EAU FAVORISE LES VIOLENCES BASÉ SUR LES GENRES À NDOSHO
Full Article 40 second read

GOMA : MANQUE D’EAU FAVORISE LES VIOLENCES BASÉ SUR LES GENRES À NDOSHO

La difficulté d’accès à l’eau potable dans les quartiers périphériques de la ville de Goma, l’Est de la République démocratique du Congo devient une occasion pour développer les violences sexuelles et celle basées sur le genre. Les femmes et jeunes filles doivent chaque jour à l’aube allé chercher de l’eau à une distance considérable pour approvisionner leurs foyers, un travail que les hommes et jeunes garçons ne font pas souvent. De la maison à la source de l’eau, ces femmes sont objet d’une angoisse et d’une discrimination continuelle devant les quelques hommes qui déjà peuvent puiser de l’eau. Plus des détails dans ce reportage radio de Baron Nkoy 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.