Now Reading:
La famine causée par les conflits au Kasaï menace les populations
Full Article 2 minutes read

La famine causée par les conflits au Kasaï menace les populations

Trois agences des Nations Unies basées en République démocratique du Congo dont l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, l’UNICEF et le programme alimentaire mondial alarment dans un communiqué conjoint sur la famine causée par les conflits dans le Kasaï. 

Trois saisons agricoles manquées par les agriculteurs du Kasaï à cause des conflits armées, provoquent une vague de famine chronique dans le Kasaï. 
Selon un communiqué conjoint de l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, l’Unicef et le programme alimentaire mondial, « l’aide alimentaire distribué à quelques 4 00 000 personnes ne parvient pas à combler le vide. Ainsi, 3,2 millions de personne sont directement menacé par l’insécurité alimentaire. »
« 630 000 personnes déplacées sont retournées dans leurs villages incendiés après s’être caché dans la forêt, et elles doivent dorénavant être assistées pour reprendre la production agricole.»
Au Kasaï, 90 % de la population rurale dépend entièrement de l’agriculture. 

La malnutrition chez les enfants

L’état nutritionnel des enfants est particulièrement critique. Selon l’UNICEF RDC, Au moins 40 000 enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aigüe sévère » et « Ces enfants risque de mourir à moins de recevoir de toute urgence une aide en matière de santé, d’eau, assainissement et de nutrition. La sécurité alimentaire à plus long terme doit être rétablie et les pratiques et de soins améliorés afin que les enfants puissent avoir accès à la nourriture de qualité dont ils ont besoin. » 

Aide humanitaire

Selon le communiqué, «  l’ONU et ses partenaires se démènent pour venir en aide à la population, combattre la malnutrition parmi les enfants et renforcer la résilience, mais les obstacles d’infrastructures limitées, sécurité médiocre et moyens financiers insuffisant se dressent contre eux. 


 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.