Now Reading:
Plus de 60 femmes entrepreneures de Goma outillées pour mener à bien leurs entreprises
Full Article 3 minutes read

Plus de 60 femmes entrepreneures de Goma outillées pour mener à bien leurs entreprises

62 femmes des communes de Goma et Karisimbi, ont été outillées sur des notions de entrepreneuriat en vue de mener à bien les petites et moyennes entreprises qu’elles mettent en place. Ces sensibilisations ont été menées par l’union congolaise des femmes des médias Nord-Kivu dans le cadre du projet ‘’lutte contre la corruption’’ qu’elle mène avec le programme Essor.

Pour Fifi Tembwe chargée de ce projet au sein de Ucofem Nord-Kivu, le but est de redonner un pouvoir équitable aux femmes et renforcer leur capacités d’action dans la promotion  de leur l’autonomisation économique. Pour amener à bien cet objectif, son association, avec la facilitation de l’ong Germe, « Gérer mieux votre entreprise » a organisé des séances des clubs d’écoute au profit des dites femmes. Il a s’agit, a-t-elle ajouté d’amener ces dernieres à être d’abord autonomes. Cette autonomie qui va les aider dans leur prise en charge personnelle et celui de leur foyer sachant que la grande majorité de ses femmes n’ont pas ou peu le soutien de leurs conjoints. « Ces séances m’ont vraiment beaucoup aidées » se réjouit Nelly Mpese, une femme entrepreneures, membre du club d’écoute de Karisimbi. Pour elle, grâce à ses séances, elle sait maintenant comment mener une étude du marché pour mieux mener ses affaires et à cultiver l’esprit de l’épargne. Elle a aussi appris à capitaliser ses opportunités naturelles ainsi que quelques notions sur le marketing. A elle d’ajouter qu’elle faisait son commerce sans connaitre les normes. Maintenant elle est capable de tenir une comptabilité plus au mois passable. « J’ai maintenant une idée claire de mes dépenses et de mes bénéfices. Merci pour avoir pensé à nous. »

Ces femmes ont besoin d’une formation approfondie sur l’entreprenariat féminin en vue de capitaliser le talent personnel qu’elles ont déjà a renchéri Robert Johnson MANEGABE, point focal de Germe Nord-Kivu. Il a
assuré qu’elles ont un potentiel qu’il faut capitaliser vu ce qu’elles font sans avoir une formation formelle sur le sujet.

A l’issu de ses séances, ces femmes ont souhaitées avoir une idée claire sur la nomenclature des taxes car elles estiment que il est important de savoir ce qu’elles doivent payer selon le genre d’entreprise qu’elles mettent sur pied en vue d’être capable de lutter contre la corruption.

Rappelons que le programme Essor est un programme de Price water coopers Rdc sas. Le projet Anti-Corruption est soutenu par l’Usaid.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.